Ecole Doctorale Biologie Santé de Lille : bourses de thèse ouvertes à la mobilité

Ecole Doctorale BIOLOGIE SANTE de Lille
Allocations de Recherche "mobilité" - 2017-2018
sujet de thèse proposé par l'Unité de Recherche :
INSERM U1172 éQ. 03 (directeur : CHARTIER-HARLIN MARIE-CHRISTINE)

version française english version

Avant de déposer votre dossier, vous devez vous assurer de remplir les conditions requises et impérativement prendre contact avec le responsable du sujet proposé.

Conditions réglementaires de candidature, pré-requis et procédures (cliquez ici)

Apport des anomalies du transcriptome pour l'étude des voies de signalisation perturbées dans les maladies de Parkinson et maladies apparentées
réf. -NEU/2017092
responsable : CHARTIER-HARLIN MARIE-CHRISTINE
courriel : marie-christine.chartier-harlin@inserm.fr
description du projet :
La maladie de Parkinson (MP) fait partie des maladies neurodégénératives les plus fréquentes après la maladie d'Alzheimer (MA). Ces affections sont caractérisées par des lésions cérébrales sous formes de protéines agrégées et partagent des mécanismes physiopathologiques, des cibles délétères communes. Or, il a été récemment montré dans la MA que des perturbations des ARN, d'épissage et de certaines voies de signalisation régulant ces processus, peuvent sous-tendre l'agrégation de ces protéines ou mécanismes délétères. Afin de mieux appréhender leurs rôles, une des stratégies est de réaliser des études sans a priori, comme le transcriptome pour identifier des voies de signalisation et mécanismes clefs dérégulés. Nous avons ainsi montré l'existence de perturbations de voies de survies cellulaires, trafic membranaire et vésiculaire, inflammation, épissages et traduction dans la MP (Mutez et al, 2011, 2014, Nkiliza et al, 2017).
Le projet de thèse s'inscrit dans cette dynamique par l'analyse de cellules mononuclées sanguines périphériques et d'échantillons cérébraux de patients ayant un diagnostic de MP ou de MA et de témoins en collaboration avec différents partenaires. Le séquençage RNAseq sera utilisé pour identifier les différences de transcriptome des gènes et transcrits reliées aux voies de signalisation dérégulées afin de mieux comprendre leur pertinence vis-à-vis de la pathogenèse. En particulier, l'exploration de l'épissage et de la traduction et/ou des mécanismes menant à ces dérèglements seront étudiés et pourront déboucher sur la validation de mécanismes délétères communs entre les maladies de Parkinson et d'Alzheimer, de découvrir de potentiels biomarqueurs et cibles pharmacologiques. Les techniques utilisées incluront le RNAseq, qPCR, immunohistochimie, WB, Immunoprecipitation à partir des prélèvements humains, de modèles cellulaires transfectées et modèles animaux. Le candidat sera amené à interagir avec les partenaires de centres d'excellence Français et étran

mots-clés : ARN, épissage, traduction,voie de signalisation, Parkinson, Alzheimer

compétences souhaitées : Les candidats motivés sont invités à contacter le Dr Chartier-Harlin. Une expérience en biologie moléculaire, Neurosciences et autres maladies neurodégénératives sera favorisée. Bonne maitrise de la langue anglaise