Ecole Doctorale Biologie Santé de Lille : bourses de thèse ouvertes à la mobilité

Ecole Doctorale BIOLOGIE SANTE de Lille
Allocations de Recherche "mobilité" - 2017-2018
sujet de thèse proposé par l'Unité de Recherche :
EA7369 éQ. 01 (directeur : BERTHOIN SERGE)

version française english version

Avant de déposer votre dossier, vous devez vous assurer de remplir les conditions requises et impérativement prendre contact avec le responsable du sujet proposé.

Conditions réglementaires de candidature, pré-requis et procédures (cliquez ici)

Limitation de l'endurance musculaire : effets d'une prise en charge spécifique par la pratique physique de patients atteints de BPCO
réf. -AUT/2017066
responsable : MUCCI PATRICK
courriel : patrick.mucci@univ-lille2.fr
description du projet :
La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) représente 44 millions de malades dans le monde et sera, selon l'OMS, à la 3ème place des maladies les plus meurtrières en 2020. Son coût économique est de plusieurs milliards d'euros par an. Cette pathologie ne se traduit pas uniquement par une atteinte pulmonaire mais aussi par un dysfonctionnement des muscles locomoteurs notamment caractérisé par une atrophie, un accroissement de la fatigabilité et une altération de la capacité oxydative musculaires. Ceci impacte négativement la tolérance à l'effort, la qualité de vie, le nombre d'hospitalisations, la morbidité et la mortalité des patients.
Afin de contrer ces effets, les programmes de réentrainement à l'effort ont fait leurs preuves. En France, ceux-ci sont classiquement réalisés en hospitalisation sur plusieurs semaines et sont basés sur des activités aérobies (telles que le vélo ou la marche) et parfois de renforcement musculaire afin d'améliorer, respectivement, l'aptitude aérobie et la force musculaire des patients. Toutefois, ces séjours ont un coût non négligeable et ne modifient que rarement à moyen ou long terme le niveau d'activité physique des patients après leur retour au domicile. Il semble donc nécessaire de développer des programmes d'activité physique réalisés au domicile avec une mise en place simple pour les patients.
Bien que l'aptitude aérobie et la force musculaire soient des composantes importantes de la tolérance à l'exercice physique, il a été récemment démontré que les capacités d'exercice des patients BPCO sont davantage corrélées à l'endurance musculaire. Malgré ceci, cette dimension n'est que très rarement prise en compte dans les programmes de réhabilitation pulmonaire et aucune donnée n'est rapportée à ce jour sur son évolution lors d'une prise en charge des patients par l'activité physique.
Dans un contexte, d'optimisation des programmes de réentrainement physique des patients atteints de BPCO, de maximisation et de pérennisation de leurs bénéf

mots-clés : BPCO, Réentrainement, endurance musculaire, physiologie respiratoire, capacité fonctionnelle

compétences souhaitées : Compétences en physiologie de l'exercice physique, compétences théoriques et pratiques en activité physique adaptée Maîtrise de l'évaluation fonctionnelle musculaire des patients, de l'évaluation musculaire isocinétique, de l'évaluation de l'ox