Ecole Doctorale Biologie Santé de Lille : bourses de thèse ouvertes à la mobilité

Ecole Doctorale BIOLOGIE SANTE de Lille
Allocations de Recherche "mobilité" - 2017-2018
sujet de thèse proposé par l'Unité de Recherche :
EA4483 (directeur : LO-GUIDICE JEAN-MARC)

version française english version

Avant de déposer votre dossier, vous devez vous assurer de remplir les conditions requises et impérativement prendre contact avec le responsable du sujet proposé.

Conditions réglementaires de candidature, pré-requis et procédures (cliquez ici)

Impact respiratoire de l'exposition à long terme à la cigarette électronique
réf. -CAN/2017043
responsable : LO-GUIDICE JEAN-MARC
courriel : jean-marc.lo-guidice@univ-lille2.fr
description du projet :
Responsable de près de 6 millions de morts par an dans le monde et de 90 % des cancers du poumon, le tabagisme constitue un problème majeur de santé publique. Depuis quelques années, l'utilisation de la cigarette électronique ou e-cig , perçue moins nocive, est considérée comme une alternative au tabagisme. Cependant, en l'absence d'études toxicologiques approfondies et de surveillance des consommateurs sur le long terme, l'innocuité de l'e-cig ne peut être garantie. En effet, certaines études rapportent la présence dans les vapeurs de petites quantités de composés toxiques (aldéhydes, nitrosamines, métaux, etc.). Bien que ces substances aient été détectées à des niveaux très inférieurs à ceux mesurés dans la fumée de cigarette, le vapotage régulier et prolongé pourrait présenter un risque sanitaire. Des études toxicologiques in vitro, réalisées récemment dans notre équipe sur de cellules bronchiques humaines, n'ont pas montré d'effet toxique à court terme des émissions d'e-cig par rapport à la fumée de tabac. Le projet in vivo que nous proposons est financé par l'INCa et consiste à caractériser les potentiels impacts toxicologiques et/ou cancérogènes de l'e-cig sur le long terme. Des souris seront ainsi exposées pendant une semaine, 3 mois ou 6 mois à des e-vapeurs à l'aide d'un robot à fumer équipé d'un système d'exposition nose-only. Les impacts respiratoires du vapotage (vs tabagisme) seront évalués par l'étude de la fonction ventilatoire, du stress oxydant, de la fonction mitochondriale, de l'inflammation et du remodelage tissulaire. De plus, les effets génotoxiques et épigénétiques de l'e-cig seront recherchés, de même que des biomarqueurs pertinents d'exposition/d'effet par des approches pangénomiques (ARNm et miARN). Ce projet devrait apporter des informations sur la sécurité sanitaire du vapotage et des moyens supplémentaires pour le développement de politiques de santé publique contribuant à la réduction du tabagisme et du nombre de décès par cancer.
téléchargez le projet :
  • EN DETAILS

  • mots-clés : e-cig, modèle murin, fonction respiratoire, inflammation, stress oxydant, remodelage tissulaire, miARN, cancer pulmonaire

    compétences souhaitées : Biologie cellulaire et moléculaire, expérimentation animale,