Ecole Doctorale Biologie Santé de Lille : bourses de thèse ouvertes à la mobilité

Ecole Doctorale BIOLOGIE SANTE de Lille
Allocations de Recherche "mobilité" - 2017-2018
sujet de thèse proposé par l'Unité de Recherche :
INSERM U1172 éQ. 02 (directeur : PREVOT VINCENT)

version française english version

Avant de déposer votre dossier, vous devez vous assurer de remplir les conditions requises et impérativement prendre contact avec le responsable du sujet proposé.

Conditions réglementaires de candidature, pré-requis et procédures (cliquez ici)

Hormones sexuelles, métabolisme énergétique et obésité : Implication des ½strogènes dans la régulation de l'accès des signaux métaboliques à leur cibles hypothalamiques
réf. -NEU/2017037
responsable : DEHOUCK BENEDICTE
courriel : benedicte.dehouck@inserm.fr
description du projet :
La prévalence de l'obésité dans le monde a augmenté de façon constante au cours des deux dernières décennies et devient est très préoccupant au vu de son impact économique et social. En effet, l'obésité représente un facteur de risque pour de nombreuses pathologies telles que le diabète de type 2, certains cancers et les pathologies cardiovasculaires. Hommes et femmes sont tous deux concernés par l'obésité et ses comorbidités. Cependant, on peut observer une augmentation de la prévalence de l'obésité chez les femmes ménopausées, associée à une hyperphagie et à la réduction des dépenses énergétiques. Ainsi, le contrôle de l'équilibre énergétique semble être perdu après la cessation de la fonction ovarienne, indiquant le rôle des hormones féminines dans le maintien de l'homéostasie énergétique.
Le projet de thèse vise à établir le rôle des ½strogènes et de leur récepteurs dans la régulation du métabolisme énergétique afin d'expliquer leurs effets protecteurs vis à vis du surpoids et de l'obésité. Notre hypothèse est que les ½strogènes agissent sur la régulation de l'accès des signaux métaboliques à leurs cibles hypothalamiques pour une meilleure régulation de la balance énergétique. En effet, de récents travaux du laboratoire montrent qu'une altération de la communication entre le sang et le cerveau peut être à l'origine de l'obésité : les signaux périphériques régulant le métabolisme étant incapables d'entrainer leurs effets sur les centres nerveux, s'ensuit une dérégulation de la balance énergétique et une prise de poids. Les travaux de thèse auront pour objectifs d'établir le rôle des ½strogènes et de leurs récepteurs sur la plasticité de l'interface sang-hypothalamus. Nos travaux permettront d'établir les effets de la ménopause sur la régulation énergétique ainsi que l'impact que peuvent avoir des traitements hormonaux substitutifs post ménopause.

mots-clés : Obésité, homéostasie énergétique, hypothalamus, interfaces sang-cerveau, tanycytes, vaisseaux fenêtrés, organes circumventriculaires

compétences souhaitées : Connaissances solides en neuroanatomie, habileté et attrait pour l'expérimentation animale. Des connaissances sur le métabolisme énergétique et/ou sur les interfaces sang-cerveau seraient un atout majeur.