Ecole Doctorale Biologie Santé de Lille : bourses de thèse ouvertes à la mobilité

Ecole Doctorale BIOLOGIE SANTE de Lille
Allocations de Recherche "mobilité" - 2017-2018
sujet de thèse proposé par l'Unité de Recherche :
INSERM U1172 éQ. 02 (directeur : PREVOT VINCENT)

version française english version

Avant de déposer votre dossier, vous devez vous assurer de remplir les conditions requises et impérativement prendre contact avec le responsable du sujet proposé.

Conditions réglementaires de candidature, pré-requis et procédures (cliquez ici)

Néogenèse cellulaire dans l'hypothalamus et adaptation maternelle à la gestation
réf. -NEU/2017028
responsable : SHARIF ARIANE
courriel : ariane.sharif@inserm.fr
description du projet :
La réussite d'une gestation implique de profonds remaniements cérébraux nécessaires à son bon déroulement puis à la mise en place de la lactation et du comportement maternel. Ces modifications sont sous le contrôle des hormones de la gestation (stéroïdes sexuels, prolactine…) et impliquent une modulation de l'activité des circuits neuraux existants ainsi que des remaniements structuraux des neurones. De plus, une neurogenèse accrue au cours de la gestation dans les 2 principales zones néogéniques du cerveau adulte, la zone sous-ventriculaire/le bulbe olfactif et le gyrus denté de l'hippocampe a été incriminée dans la mise en place du comportement maternel. L'hypothalamus a récemment émergé comme nouvelle niche de cellules souches dans le cerveau post-natal. Des expériences préliminaires réalisées au laboratoire chez la ratte ont montré que les cellules nées dans l'hypothalamus juste avant l'ovulation persistaient préférentiellement dans la région préoptique si une gestation survenait. Or, la région préoptique de l'hypothalamus est le siège des circuits neuronaux qui contrôlent l'axe gonadotrope et la mise en place du comportement maternel.
Ce projet de recherche vise à tester l'hypothèse que les cellules nouvellement formées dans la région préoptique de l'hypothalamus participent aux remaniements structuraux permettant le déroulement de la gestation et/ou la mise en place du comportement maternel. Plus spécifiquement, il comprendra 1) une étude neuroanatomique de la population de cellules néo-formées dans la région préoptique (devenir phénotypique des cellules, relations anatomiques avec les autres populations cellulaires de la region (neurones à GnRH, kisspeptine, nNOS…)), 2) l'identification des facteurs régulant cette néogenèse cellulaire (stéroïdes gonadiques, prolactine…) et 3) la recherche de ses conséquences fonctionnelles. La réalisation de ce projet de recherche permettra d'identifier un nouveau mécanisme de plasticité assurant le succès reproduc

mots-clés : néogenèse, cellules souches, hypothalamus, gestation, comportement maternel

compétences souhaitées : Connaissances solides en neuroanatomie, habileté et attrait pour l'expérimentation animale. Des connaissances en biologie de la reproduction seraient un atout majeur.