Ecole Doctorale Biologie Santé de Lille : bourses de thèse ouvertes à la mobilité

Ecole Doctorale BIOLOGIE SANTE de Lille
Allocations de Recherche "mobilité" - 2017-2018
sujet de thèse proposé par l'Unité de Recherche :
UMR8204-U1019 éQ. 05 (directeur : DUBUISSON JEAN)

version française english version

Avant de déposer votre dossier, vous devez vous assurer de remplir les conditions requises et impérativement prendre contact avec le responsable du sujet proposé.

Conditions réglementaires de candidature, pré-requis et procédures (cliquez ici)

Identification et mécanismes d'action de nouveaux agents antiviraux d'origine naturelle dirigés contre les coronavirus
réf. -3IM/2017024
responsable : SERON KARIN
courriel : karin.seron@ibl.cnrs.fr
description du projet :
Notre équipe « Virologie Moléculaire et Cellulaire » du CIIL étudie depuis de nombreuses années les différentes étapes du cycle infectieux du virus de l'hépatite C (VHC) et a élargi récemment ses thématiques de recherche sur d'autres modèles viraux notamment les coronavirus. Le groupe de Karin Séron s'est spécialisée dans la recherche d'antiviraux d'origine naturelle en identifiant de nouveaux inhibiteurs de l'entrée du VHC dans les cellules et en caractérisant leurs mécanismes d'action (Calland et al., Hepatology, 2012 ; Calland, Sahuc et al. J. Virol 2015). Le laboratoire teste également l'activité antivirale d'extraits de plantes, médicinales ou non, et a pu montrer une activité inhibitrice pour plusieurs de ces plantes (Galani et al. Frontiers Microbiol 2015). Dans le but de poursuivre cette thématique de recherche sur les antiviraux d'origine naturelle, le projet de thèse proposé vise à identifier des composés d'origine naturelle contre les coronavirus et déterminer leur mécanisme d'action. Les coronavirus les plus pathogènes sont des virus respiratoires zoonotiques émergents dont certains sont responsables de graves épidémie comme le « Middle-East respiratory syndrome coronavirus » (MERS-CoV) dont l'épidémie est toujours en cours et qui à un taux de mortalité de 35%. Le laboratoire s'est doté de différents outils permettant de cribler des nouveaux antiviraux contre les coronavirus. Des résultats préliminaires ont déjà été obtenus et montrent que des molécules naturelles ou des extraits de plantes ont une activité antivirale intéressante contre le HCoV-229E.
Différentes approches sont envisagées pour mener à bien ce projet. Ces expériences font intervenir des techniques de biologie cellulaire, de biochimie et de biologie moléculaire. Nous pouvons citer notamment des expériences de criblage d'antiviraux en utilisant un virus fusionné à la luciférase, des tests de fusion, de quantification de l'ARN viral par RT-PCR quantitative en temps réel, d'analyse d'interact

mots-clés : Coronavirus, antiviraux, molécules naturelles

compétences souhaitées : Etudiant motivé, rigoureux, très organisé, sachant travailler en équipe, bon niveau d'anglais. Toutes les expériences décrites nécessitent une expérience en culture cellulaire. De plus, la manipulation du virus s'effectue dans un laboratoire dédi