Ecole Doctorale Biologie Santé de Lille : bourses de thèse ouvertes à la mobilité

Ecole Doctorale BIOLOGIE SANTE de Lille
Allocations de Recherche "mobilité" - 2017-2018
sujet de thèse proposé par l'Unité de Recherche :
INSERM U995 éQ. 01 (directeur : DUBUQUOY LAURENT)

version française english version

Avant de déposer votre dossier, vous devez vous assurer de remplir les conditions requises et impérativement prendre contact avec le responsable du sujet proposé.

Conditions réglementaires de candidature, pré-requis et procédures (cliquez ici)

Etude du rôle et développement d'une réponse immune mémoire pathologique dans les maladies chroniques de l'intestin
réf. -3IM/2017023
responsable : MERESSE BERTRAND
courriel : bertrand.meresse@inserm.fr
description du projet :
La mémoire immunologique est définie par la capacité des lymphocytes à se différencier au cours d'une infection en cellules à longue durée de vie, qui subsistent après l'élimination du microbe et se réactivent rapidement pour protéger l'organisme en cas de réinfection. Les fonctions assurées par ces cellules mémoires sont essentielles pour combattre les pathogènes mais elles peuvent aussi provoquer des réactions immunes chroniques pathologiques lorsqu'elles sont anormalement stimulées par des auto-antigènes ou des antigènes inoffensifs de l'environnement. Le projet vise à étudier cette réponse mémoire pathologique dans maladies dysimmunitaires chroniques du tube digestive qui regroupent la maladie c½liaque (MCo), la maladie de Crohn (MC) et la rectocolite hémorragique (RCH).
A l'aide d'études ex vivo chez l'homme et in vivo chez l'animal nous chercherons à caractériser cette réponse immune pathologique et nous étudierons les mécanismes qui conduisent à la différenciation de ces lymphocytes T mémoires (LTm). Nous testerons notamment le rôle de la réponse immune induite par Candida albicans dans la physiopathologie de la MCo car cette levure exprime une protéine (Hwp1) qui contient des séquences similaires au gluten, l'antigène alimentaire responsable de la MCo. L'infection par C. albicans pourrait donc induire la génération de LTm pro-inflammatoires reconnaissant à la fois des peptides du pathogène et du gluten et ainsi pourrait contribuer à la rupture de tolérance vis-à-vis de cette protéine alimentaire. Le projet a aussi pour but de caractériser les LTm spécifiques du microbiote dans la MC et la RCH en étudiant leur expansion au cours de la maladie, leur phénotype et en recherchant les peptides microbiens qui les activent. Nous utiliserons les rats transgéniques HLA-B27, qui développent spontanément des colites, pour étudier in vivo le rôle de ces LTm dans l'induction et le maintien de la réponse inflammatoire intestinale ainsi que le rôle du stress du réticulum dans leu

mots-clés : Lymphocyte T mémoire, Maladie Coeliaque, Crohn, Rectocolite hémorragique

compétences souhaitées : Culture cellulaire, cytométire en flux, qPCR