Ecole Doctorale Biologie Santé de Lille : bourses de thèse ouvertes à la mobilité

Ecole Doctorale BIOLOGIE SANTE de Lille
Allocations de Recherche "mobilité" - 2017-2018
sujet de thèse proposé par l'Unité de Recherche :
INSERM U995 éQ. 01 (directeur : DUBUQUOY LAURENT)

version française english version

Avant de déposer votre dossier, vous devez vous assurer de remplir les conditions requises et impérativement prendre contact avec le responsable du sujet proposé.

Conditions réglementaires de candidature, pré-requis et procédures (cliquez ici)

Contribution des microorganismes intestinaux et alimentaires à la biodisponibilité des éléments métalliques : caractérisations, mécanismes impliqués et stratégies thérapeutiques.
réf. -3IM/2017020
responsable : FOLIGNE BENOIT / Co-encadrant : Anne GARAT
courriel : benoit.foligne@univ-lille2.fr,anne.garat-2@univ-lille2.fr
description du projet :
De nombreux contaminants métalliques alimentaires et environnementaux sont dommageables pour la santé humaine, par toxicité directe ou en perturbant les réponses physiologiques, métaboliques et immunes. La bioremédiation in vivo consiste à limiter la biodisponibilité des contaminants métalliques toxiques au niveau des muqueuses digestives pour en réduire l'entrée, la diffusion et l'accumulation dans l'organisme. Il est établi que des bactéries alimentaires ont une certaine affinité pour des métaux toxiques comme le plomb, le cadmium, le mercure et l'arsenic, par des mécanismes passifs de séquestration/adsorption, mais aussi par des processus actifs non élucidés. Ces potentiels de détoxification sont très spécifiques entre les genres bactériens, mais aussi entre les souches, au sein d'une même espèce microbienne. La biodiversité des écosystèmes alimentaires en général et des fromages en particulier, offre un large éventail de microorganismes à fort potentiel de bioremédiation qui reste cependant très peu exploré. Nous avons déjà identifié des bactéries d'intérêts particulièrement prometteurs et proposons d'étendre cette stratégie à un large panel d'autres microorganismes alimentaires et de bactéries à tropisme digestif issues de la flore commensale humaine de nos collections.
Ce screening fonctionnel s'appuiera sur la variabilité inter- et intra-spécifique des bactéries en termes de structures (composants de parois, protéines de surfaces, contenus cytoplasmiques). Les mécanismes associés seront aussi recherchés par génomique comparative, imagerie de haute résolution ou fractionnement subcellulaire. Les potentialités de détoxification ciblées sur des sels de métaux choisis (plomb, cadmium, mercure/méthyl-mercure, aluminium, chrome (VI) ou arsenic (V)) seront validées dans des modèles précliniques, en s'assurant du maintien de l'équilibre des éléments essentiels. Ce projet transdisciplinaire et collaboratif est à l'interface entre recherche fondamentale et appliquée.

mots-clés : Ecosystèmes alimentaires - Métaux lourds - Bioremédiation - Microbiote - Homéostasie intestinale - Probiotiques - Xénobiotiques -

compétences souhaitées : Expérience souhaitée en microbiologie et biochimie. Des connaissances en biologie moléculaire et génomique comparative serainet appréciés. Le/la candidat(e) motivé et polyvalent s'impliquera dans le dosage des métaux (ICP-MS).