Ecole Doctorale Biologie Santé de Lille : bourses de thèse ouvertes à la mobilité

Ecole Doctorale BIOLOGIE SANTE de Lille
Allocations de Recherche "mobilité" - 2017-2018
sujet de thèse proposé par l'Unité de Recherche :
INSERM U1172 éQ. 05 (directeur : VAN SEUNINGEN ISABELLE)

version française english version

Avant de déposer votre dossier, vous devez vous assurer de remplir les conditions requises et impérativement prendre contact avec le responsable du sujet proposé.

Conditions réglementaires de candidature, pré-requis et procédures (cliquez ici)

Rôles de la boucle de régulation MUC4-miARN dans la cancérogenèse pancréatique et la résistance aux chimiothérapies
réf. -CAN/2017009
responsable : JONCKHEERE NICOLAS
courriel : Nicolas.Jonckheere@inserm.fr
description du projet :
L'adénocarcinome pancréatique (ADKP) est la quatrième cause de mort par cancer dans les pays occidentaux. Le taux de survie à 5 ans est de 3% avec une médiane de survie de moins de 6 mois. L'ADKP est notamment caractérisé par une résistance accrue aux chimiothérapies (gemcitabine et FOLFIRINOX (acide folique, 5-fluorouracile, irinotecan, oxaliplatine)). La compréhension de ces mécanismes de résistance est primordiale pour proposer les meilleures options thérapeutiques.
La mucine membranaire MUC4, néo-exprimée dans ce cancer, est directement associée à cette résistance (Skrypek et al., 2013, Jonckheere et al., 2015). La caractérisation du miRnome suite à l'invalidation de MUC4 a mis en évidence la diminution de l'expression des miR96-5p, miR132-3p et miR210.
Nous avons entrepris de caractériser les propriétés biologiques (prolifération, migration, invasion, voies de signalisation cellulaire) de ces miARN et leurs impacts dans la résistance aux chimiothérapies dans des modèles d'adénocarcinomes pancréatiques. Nos résultats obtenus montrent (1) un rôle antiprolifératif de ces miARN et (2) une régulation de MUC4 par miR-210.
Ce projet de thèse comprend à présent quatre objectifs:
- Objectif 1 : Elucider les rôles biologiques des miR-96-5p/-132-3p/-210 et caractériser leur impact dans la résistance à la gemcitabine et au protocole FOLFIRINOX.
- Objectif 2: Mettre en évidence une boucle de régulation MUC4-miR-132-3p/-210.
- Objectif 3: valider in vivo ces nouveaux miARN candidats en tant que cibles thérapeutiques potentielles
- Objectif 4 : Recherche de marqueurs prédictifs de la réponse à la gemcitabine et au FOLFIRINOX chez l'homme
téléchargez le projet :
  • EN DETAILS

  • mots-clés : MUC4, miARN, cancer pancréatique, chimiorésistance

    compétences souhaitées : biologie cellulaire et moléculaire, biochimie, expertise en miARN, modèles animaux