Ecole Doctorale Biologie Santé de Lille : bourses de thèse ouvertes à la mobilité

Ecole Doctorale BIOLOGIE SANTE de Lille
Allocations de Recherche "mobilité" - 2017-2018
sujet de thèse proposé par l'Unité de Recherche :
UMR CNRS 8161 éQ. 01 (directeur : ABBADIE CORINNE)

version française english version

Avant de déposer votre dossier, vous devez vous assurer de remplir les conditions requises et impérativement prendre contact avec le responsable du sujet proposé.

Conditions réglementaires de candidature, pré-requis et procédures (cliquez ici)

Mécanismes cellulaires et moléculaires à l'origine des sarcomes secondaires survenant en territoire irradié
réf. -CAN/2017004
responsable : ABBADIE CORINNE
courriel : corinne.abbadie@ibl.cnrs.fr
description du projet :
L'effet curatif des radiations ionisantes (RI) utilisées en radiothérapie repose sur la génération de dommages à l'ADN létaux pour les cellules cancéreuses. Paradoxalement, parce que les dommages à l'ADN sont mutagènes, les RI ont aussi des effets cancérigènes. Une complication sévère de la radiothérapie est donc l'induction de seconds cancers primitifs, notamment des sarcomes.
Les sarcomes secondaires surviennent 2 à 30 ans après la radiothérapie initiale. Ceci suggère qu'ils dérivent de fibroblastes initialement non tumoraux qui ont été transformés par les RI et qui sont restés dans un état dormant pendant plusieurs années avant d'évoluer pour former un néoplasme.
Les sarcomes secondaires se développent préférentiellement en bordure du volume ciblé (PTV), dans une zone qui ne reçoit que des rayons ayant diffusé. Ceci suggère que des dommages à l'ADN non létaux mais tumorigènes pourraient être générés en bordure du PTV et être à l'origine du développement du sarcome.
Dans l'équipe, nous étudions depuis plusieurs années les mécanismes de sénescence cellulaire et leur impact sur les premières étapes du développement cancéreux. La sénescence est maintenant reconnue comme un programme de réponse au stress qui peut être activé suite au raccourcissement télomérique, à des dommages à l'ADN, au stress oxydant, ou à l'activation d'oncogènes. Les RI sont des inducteurs de sénescence. Le programme de sénescence se manifeste surtout par un arrêt à long terme dans le cycle cellulaire résultant de la persistance de dommages à l'ADN non réparables. Nous avons montré que si les dommages sont des cassures double-brin (DSB), l'arrêt dans le cycle est irréversible. Si ce sont des cassures simple-brin (SSB), l'arrêt est au contraire transitoire et suivi systématiquement d'une émergence néoplasique (Nassour et al, Nature Communications, 2016).
Le projet de thèse consistera (1) à déterminer si des fibroblastes normaux placés en bordure d'un PTV et irradiés aux mêmes doses et à la mê

mots-clés : radiothérapie, sénescence, dommages de l'ADN, stress oxydant, cancer

compétences souhaitées : biologie cellulaire, biologie moléculaire, expérimentation animale